accueil contact English 23/02/2018 13:04
 
 

thÉrapie parodontale

Malheureusement, les maladies parodontales affectent plusieurs individus.  La plupart du temps, ces individus ne sont pas conscients qu’ils souffrent de ces maladies car celles-ci sont souvent asymptomatique.  La plaque et le tartre causent une inflammation des gencives communément nommée gingivite.  Si la plaque et le tartre sont éliminés et les dents gardées propres, l’inflammation se dissipera et les gencives retrouveront leur état de santé.  Avec le temps, si la plaque et le tartre demeurent sur les dents, l’inflammation pourrait causer une perte de l’os qui soutient les dents occasionnant éventuellement une mobilité des dents et dans le pire des cas, la perte des dents.

Afin de diagnostiquer la maladie parodontale, l’espace ou la profondeur de la poche entre la dent et les tissus de la gencive est mesuré.  Une gencive en santé est indiquée par une profondeur de 3.0 mm ou moins des poches.  Par contre, afin d’obtenir un diagnostic juste, le saignement et l’inflammation, les niveaux de plaque et de tartre, la prévalence de la perte d’os et la mobilité doivent être évalués.

La maladie parodontale peut être légère, modérée ou avancée.  Elle peut aussi être localisée ou généralisée, aiguë ou chronique.  Un diagnostic précoce peut être traité avec des nettoyages dentaires conventionnels, des soins appropriés à domicile et un suivi régulier (au moins deux fois par année).  Un diagnostic avancé peut nécessiter des nettoyages dentaires spécialisés notamment le détartrage et le curetage.  La région affectée est anesthésiée ou engourdie et la maladie est éliminée en détartrant et curetant  (la surface des racines) tandis que la poche est irriguée.  Suivant une période de guérison, les régions affectées sont évaluées à nouveau.  Parfois, des traitements supplémentaires peuvent être requis.

Des nettoyages dentaires réguliers ainsi que des évaluations parodontales sont essentiels afin de maintenir une bouche et un corps en santé.